[Santé] Les mémoires cellulaires

Depuis notre plus tendre enfance, des mémoires se sont ancrées et polluent (ou pas) notre quotidien.

Vous savez, cette impression que vos relations amoureuses « C’est toujours la même histoire », ou le fait que « t’es doué, moi je ne suis pas capable de faire ça », ou encore « je la sens pas celui-là »…

Les mémoires cellulaires ne sont autres que des conditionnements, bénéfiques ou non à notre sécurité, qu’on acquiert de par nos expériences, notre entourage, notre culture.

A moins d’être un moine tibétain, on a tous quelque chose en nous à libérer.

PicsArt_06-15-06.11.04

© conte2faitsblog

Le but d’une séance, avec un bon praticien, étant de voir, accepter et transformer les schémas répétitifs.

Personnellement, j’ai fait ma première séance sans grande conviction, plus de la curiosité et par volonté de mieux comprendre le métier de ma cliente.

Une séance

Après un entretien « psychologique », la praticienne retire quelques phrases négatives de mes paroles. Elle les tourne en positif et m’en informe.

Nous nous dirigeons dans une salle. Je m’allonge sur une table et elle commence la « cérémonie ». Tout d’abord, elle passe autour de moi pour voir avec son pendule, l’ouverture de mes chakras. Elle fait sonner ensuite « un gong » (un petit bol et un petit bâton en bois qu’elle fait tournoyer à l’intérieur). Elle marmonne un charabia qui fait appel « aux forces de l’univers » il me semble. Je me retiens pour ne pas rire. Elle pose une pierre au niveau de mon ventre et me demande de visualiser une lumière jaune partir de toutes mes extrémités pour rejoindre la pierre en rejetant une des phrases négatives (je me voyais déjà lancer des kaméhaméha par le ventre). Et on continue comme ça jusqu’à avoir supprimé toutes les phrases. Elle enlève la pierre et en pose une nouvelle juste en dessous de ma poitrine tout en recommençant le charabia. Cette fois, je dois imaginer faire rentrer une lumière blanche dans mon corps tout en important les phrases positives. De nouveau du charabia. La séance est finie.

Après, pendant 21 jours, il faut se répéter chacune des phrases positives au moins 40 fois dans la journée.

bol chantant
citation vu sur www.bols-chantants-tibetains.ch

Bilan

« J’ai le respect et la reconnaissance de mon entourage » : j’ai amélioré nettement ma relation avec ma soeur.

« J’attire que des personnes positives » : j’ai viré de ma vie les gens qui me « torturaient » plus facilement (tu sais ce genre de relation que tu te dis « mais c’est quelqu’un de sympa dans le fond » alors qu’au final elle te mine plus qu’autre chose).

« On prend soin de moi et je le mérite » : je m’autorise à recevoir, je ne me sens plus coupable.

Je me suis sentie bisounours pendant quelques jours et je me suis un peu plus ouvertes au monde des énergies. Les gens me trouvent encore plus perspicace. Je me sens plus légère.

J’ai donc avec joie partagé mes ressentis avec mon frère. Il a essayé et est aussi convaincu des bienfaits.

Je travaille actuellement sur d’autres mémoires et je pense continuer jusqu’à ce que j’arrive à lâcher prise.

Publicités

[Recette] Soupe aux légumes qui rient

Je ne sais pas pour vous, mais j’ai tendance à avoir un peu la flemme de cuisiner chaque jour. Donc, je cherche souvent des recettes simples et appétissantes.

Pis aujourd’hui, avec la tempête et ce ciel tout jaune, ça donne pas trop le moral. Quoi de mieux donc qu’une jolie recette de saison : la SOUPE !

Soupe aux légumes qui rient

Ingrédients (à doser selon vos goûts et le nombre de personnes bien évidemment) : (2 bébés) courgettes, (3 petites) carottes, (1) oignon, (6) Vache qui rit©, eau, épices (curry, coriandre, poivre noir et piment d’Espelette pour ma part).

On fait chauffer le tout sauf le fromage (moi c’était 12 min au micro-ondes avec le pichet Tupperware©). On mixe cette fois ci en rajoutant le Qui rit. Et voilà c’est prêt !

recette1.jpg

Et pour compléter, je me suis fait deux petites tartines au concombre (avec un peu de crème fraîche, du vinaigre balsamique et de basilic), j’ai pris une infusion TeaTox Yoga Spirit (fenouil, lavande, cône de houblon, feuilles de chanvre, coriandre, cannelle et anis étoilé – un mélange particulièrement savoureux), pris un yaourt à la grecque et bu de l’eau.

Bon ap !

 

[Santé] Se soigner au naturel

Très déçue par la médecine traditionnelle, j’apprends au fur et à mesure à trouver des alternatives à mes petits bobos.

Je ne parlerais bien évidemment que de ce que j’ai testé et approuvé. Je mettrai d’ailleurs cet article à jour à chaque découverte d’un nouvel indispensable.

Dans ma « trousse à pharmacie » on peut notamment trouver certaines huiles essentielles (HE), du miel, de l’huile de coco, des poudres, du bicarbonate…

Bouton d’acné : mettre un peu d’HE de tea tree sur le bouton (je me lave les mains et applique au doigt), de préférence le soir (le tea tree a une odeur particulièrement forte), et répéter l’opération si besoin (perso, le lendemain matin je n’ai plus rien, mais je n’ai pas une peau très acnéique).

Aphte : faire un bain bouche avec un mélange eau + HE de tea tree +  HE menthe poivrée (ça c’est juste pour le côté vrai bain de bouche et avoir une haleine glaciale)

Mycose de l’ongle : curer l’ongle et masser avec de l’huile de coco jusqu’à disparition. De plus, l’huile de coco est un excellent blanchisseur et soin pour vos ongles.

Eczéma crânien : 1 cuillère à soupe de poudre de Sidr + 1 cuillère à soupe de rhassoul + 3 gouttes d’HE de tea tree + 3 gouttes d’HE de menthe poivrée – mélanger le tout avec un peu d’eau chaude – poser sur le crâne pendant 15 min – rincer à l’eau – vos longeurs seront lavées et votre crâne plus sain. (Aujourd’hui, grâce à cette méthode, je peux espacer mes shampoings à tous les 15 jours. Pas trop mal pour une nana qui devait se les laver tous les jours car il graissait très vite).

Plaie : pour faire cicatriser une plaie plus vite, j’applique un peu de miel sur la plaie (et s’il le faut je couvre d’un pansement).